Fruits et légumes

Olivier de Bohême


Les caractéristiques de l'olivier de Bohême


C'est l'un des nombreux noms avec lesquels il est plus communément appelé Elaeagnus angustifolia, un arbre de la famille des Elaeagnaceae. D'autres dénominations qui lui sont souvent attribuées sont celles d'argentier, à cause de la couleur de la page supérieure de ses feuilles, ou d'olivier, car les branches rappellent très celles de l'olivier. Cependant, Elaeagnus ne produit ni olives ni huile: son nom latin vient de l'union des termes elaia, qui signifie olive et agnos, qui signifie pur. L'épithète angustifolia se réfère plutôt aux feuilles, qui sont étroites et allongées, semblables à celles du saule, car elles peuvent atteindre 10 centimètres de long. L'écorce est compacte, entre le vert et le gris. Les branches sont épineuses et la calotte a généralement une forme ronde et très dense.

Autres fonctionnalités



L'olivier de Bohême, malgré son nom, n'est pas originaire de cette région, mais du continent asiatique, d'où il a été importé en Europe entre 1600 et 1700. Il existe en 45 variétés différentes, qui, comme ils l'ont dit, peuvent être confondues avec ceux des oliviers. Ces dernières appartiennent cependant à la famille Oleaceae, et en fait l'Elaeagnus ne produit pas d'olives, mais de drupes jaunâtres ou orange qui sont cependant comestibles, mais desquelles aucune huile n'est obtenue. Les fleurs de cette plante sont très belles et parfumées, avec un soupçon de vanille, et peuvent être blanches ou jaunes. La hauteur maximale qu'un olivier peut atteindre est de 7 ou 8 mètres, mais il reste généralement très petit, à tel point qu'il est souvent cultivé selon la technique du bonsaï. Dans les parcs et jardins, nous plantons donc principalement à des fins ornementales.

Comment l'olivier de Bohême est cultivé



C'est un arbre très résistant avec peu d'exigences, de sorte que la plantation d'un dans le jardin ne nécessite pas trop de soins. Quant au meilleur emplacement où le placer, vous devez choisir un angle très ensoleillé ou au moins demi-ombre, mais jamais en pleine ombre. En fait, Elaeagnus aime la lumière du soleil, mais il n'en demeure pas moins qu'il est capable de résister même à des températures très basses. Le sol qu'il préfère doit être très drainant, donc de type sableux ou argileux. Il suffit de garder à l'esprit qu'en général il pousse au bord des plages et de la mer, il ne craint donc même pas la salinité de l'eau. L'arrosage doit être régulier, mais pas trop abondant; s'il y a des périodes de sécheresse en été, il faut veiller à ce que le sol autour des racines soit toujours humide.

Olivier de Bohême: ses vertus



L'olive de Bohème produit ses fruits entre avril et juin, et comme ils l'ont dit, ces drupes, qui ont une forme allongée d'olive mais une couleur qui vire au jaune rougeâtre, sont bonnes à consommer crues. Leur pulpe est légèrement farineuse. Ces fruits peuvent être utilisés pour faire des compotes et des confitures, mais aussi des soupes et des soupes. À des fins médicales, on en extrait un sirop qui est très efficace dans le traitement des affections bronchiques, notamment en présence de flegme. En Iran, au lieu de cela, il y a l'utilisation de fruits réducteurs en poudre, et cette poudre est utilisée pour apaiser les douleurs articulaires et traiter la polyarthrite rhumatoïde, et est consommée mélangée avec du lait. Les fruits de cette plante sont également des oiseaux gourmands, qui sont donc attirés par cette plante.