équipement

Ficelage


Taille verte et germination des germes


La taille en vert du vignoble se fait entre la fin du printemps et la fin de l'été et, comme son nom l'indique, affecte les parties vertes des vignes. Les opérations se déroulent jusqu'à peu de temps avant la récolte pour maîtriser le développement de la végétation verte de la vigne (afin qu'elle soit large mais non excessive), éviter que les grappes soient étouffées par les feuilles, et améliorer le degré de pénétration des différents traitements et permettre une circulation plus aisée des machines à l'intérieur du vignoble. Parmi les interventions qui passent sous le nom d'élagage vert, on retrouve la liaison des pousses. Cette tâche a pour tâche de pousser les pousses vers le haut et de les diriger entre des paires de fils, de sorte que les vis conservent une forme bien définie. Ceci, à son tour, permet aux machines de passer facilement entre les rangées sans les compromettre. Une fois que les pousses ont été transportées dans les fils de confinement, elles sont attachées (manuellement ou par des attaches) aux supports en tôle.

Les premiers modèles de lieuses: caractéristiques



Les premiers équipements pour soulever les pousses en période végétative et les fixer à l'espalier remontent aux années 70, lorsque différents modèles de relieuses au fonctionnement similaire ont été introduits en France. Ce sont des machines en U inversé qui fonctionnent au tournant du rang: de chaque côté du rang la végétation est levée et placée à côté du dos, tandis que deux fils sont déroulés sur ses côtés. Les deux fils sont alors parfois reliés entre eux par une agrafeuse spéciale, retenant ainsi la végétation à l'intérieur d'eux après le passage de la noueuse. Les différents modèles français diffèrent principalement par le système de levage de la végétation: il existe des types équipés de deux courroies flexibles qui supportent des lames spéciales, dont la vitesse peut être synchronisée avec la vitesse d'avancement du tracteur. Les palettes saisissent et accompagnent les pousses vers le haut.

Le prototype italien du Laboratoire de mécanisation agricole



D'autres noueuses sont équipées de vis d'Archimède, tandis qu'un modèle équipé d'une turbine pneumatique (plus produite) confiait le levage à un jet d'air direct par le haut. En 1978, le prototype d'une machine à attacher non chevauchante qui fonctionnait latéralement à la rangée a été construit au Laboratoire de mécanisation agricole de Turin. Ce type de lieuse présentait plusieurs avantages du fait de sa petite taille, de sa capacité à fonctionner même en présence de poteaux très élevés et de pentes raides. Les fils de polypropylène étaient connectés aux fils métalliques du renfort de rangée. L'inconvénient évident de cette solution technique résidait dans le fait de devoir exécuter un côté de la ligne à la fois. Ce prototype de lieuse a été repris par plusieurs sociétés pour une production commerciale. Dans ce cas, les machines soulèvent les pousses à travers une ceinture équipée de lames. Dans le modèle le plus récent, les aubes disparaissent dans la poulie supérieure, évitant ainsi que des pousses particulièrement longues puissent grimper dessus.

Relieuses: le dernier modèle de lieuse: caractéristiques



La dernière version des noueuses dispose d'un dispositif de sécurité intéressant qui, en cas de collision avec le sol, garantit l'intégrité de la structure de l'appareil de levage. Une ceinture mobile en PVC supporte la combinaison des pousses et, en plus d'être réglable par des vérins hydrauliques, elle est capable d'exercer une certaine pression contre le dos, en maintenant les pousses dans la bonne position. La vitesse de la courroie est réglable et synchronisée avec la vitesse du tracteur. Derrière, il y a un ou deux fils de polypropylène noués au poteau de tête et tendus par des tendeurs de fil spéciaux. Des progrès importants ont été réalisés en termes d'allègement et de compactage, de sorte qu'en position la plus fermée, l'empreinte est supérieure de quelques centimètres à celle des chenilles. Les possibilités offertes en termes de mouvement permettent d'adapter la machine aux conditions de travail les plus difficiles dans un environnement vallonné.

Vidéo: Le ficelage : la ficelle continue (Juillet 2020).